accueil votre espace espace particulers espace hôpitaux, entreprise, associations étudiant universités
Exemples : Alzeihmer, don d’organes, insémination artificielle etc.

Espace Bioéthique Aquitain

contact@espacebioethiqueaquitain.fr

 

Accueil du site > Histoire et Définitions > Définitons > POUR UNE DIGNITÉ DIGNE DE L’HOMME

POUR UNE DIGNITÉ DIGNE DE L’HOMME

jeudi 23 septembre 2010, par Jacques Faucher

 1- LA DIGNITÉ DES DIGNITAIRES

Le sens originaire du mot “dignité” est assurément le moins courant aujourd’hui. Il est relatif à l’échelle des honneurs officiellement décernés dans une société. Il désigne le rang éminent reconnu à une personne en raison de la fonction qui est la sienne. Certaines expressions sont évocatrices : « le maréchal de France est l’officier général qui a la dignité la plus élevée ». Des formules sans être courantes sont classiques : « il vous est conféré la dignité de chevalier de la légion d’honneur », à laquelle il sera répondu avec l’humilité convenue : « je ne suis pas digne d’un tel honneur ». La fonction de Président de la République confère à la personne qui assume cette place une dignité insigne.

Depuis que le mot désigne tout particulièrement les chefs de régimes totalitaires, on hésite à désigner du nom de “dignitaires” les personnes occupant les sièges du pouvoir. Cette dignité qualifie d’abord la fonction occupée, suppose que la personne qui l’a reçue le mérite, mais elle peut être retirée (Sic transit gloria mundi...). En raison de fautes graves, une institution peut enlever, parfois brutalement et de manière humiliante, la dignité accordée. Une personne peut être frappée d’“indignité nationale” et perdre certains droits civiques. Un officier peut être “dégradé”, une personne “déchue” de ses droits. Mais ces termes de dégradation”, de “déchéance”, d’“indignité” ou de “perte de dignité” caractérisent la perte d’une fonction ou d’un titre que l’on peut acquérir, recevoir ou perdre et non directement la personne.

Enregistrer au format PDF Cet Article en pdf
envoyer l'article par mail envoyer par mail